8 questions à poser pour connaître la vérité

FacebookTwitterGoogle+PinterestWhatsAppTumblrLinkedInRedditStumbleUponPartager

8 questions à poser pour connaître la vérité

Vous avez un doute. Vous pensez quelqu’un vous ment mais vous ne savez pas comment obtenir la vérité. Voici huit questions à lui poser qui pourront vous aider à démêler le vrai du faux.

Demandez: “A ton avis, que doit-on faire avec la personne qui a commis la faute, avec la personne qui est coupable?”

Une personne coupable va souvent tenter de minimiser la punition à infliger alors qu’une personne innocente va recommander une punition adéquate.

Demandez: “A ton avis qui a fait ça?”

Une personne coupable, soit ne dira aucun nom soit dira un commentaire général du type “il y avait beaucoup de monde dans la salle” ou “cela peut être n’importe qui du service”. Une personne innocente au contraire va le plus souvent nommer des suspects possibles.

Demandez à la personne de vous raconter l’histoire à l’envers ou dans un autre ordre. “Redis moi ce que tu as fait avant d’aller dans le bureau.”

Un menteur aura des difficultés à raconter son histoire de façon non linéaire. Il hésitera car il devra se remémorer ce qu’il a inventé.

Demandez directement “Qu’est-ce que cela te fait d’être accusé?”

Une personne honnête sera en colère et vous le fera savoir. Le menteur lui montrera une multitude d’émotions contradictoires.

Demandez: “Quel peut être la motivation de la personne qui a fait ça?”

Pour répondre un menteur va soit rester évasif sur la question soit raconter ses propres motivations à la troisième personne (à vous de bien écouter)

Posez des questions qui sont fausses.

“Donc tu étais avec Jean à ce moment là.” Une personne honnête rectifiera aussitôt, “non j’étais tout seul”. Un menteur n’osera pas vous contredire car il ne connaît pas la vérité.

Demandez: “Comment crois-tu que cette investigation va se finir?”

Une personne qui dit la vérité sera beaucoup plus positive que le menteur. Le menteur lui répondra par des phrases du style: “j’espère que je serais innocenté.” Ou “je devrais être innocenté.”

Posez des questions qui minimisent l’évènement.”On sait qu’il y a eu pire comme évènement, mais on cherche juste à comprendre ce qui s’est passé.”

Le fait de savoir que la punition sera moindre et le menteur se détendra. Il sera alors plus enclin à faire une erreur dans son mensonge.

Dès que vous avez un doute sur la véracité de ce que vous dit une personne, faites confiance à votre instinct et creusez plus en profondeur avec les questions que je viens de vous énumérer. Peut-être que vous vous trompez et la personne ne ment pas. Mais il vaut mieux s’en assurer avant que les dégâts ne soient irréparables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *